Les particules fines du Hunga Tonga ont voyagé jusqu’à nous

Avec l’éruption explosive du 15 janvier dernier, bien visible depuis l’espace, le tsunami qui a suivi, et l’ensemble des dégâts causés sur l’archipel, le tout couplé à la viralité de l’info, le volcan Hunga des îles Tonga est désormais mondialement connu.

Sur notre petit caillou de l’océan Indien, situé à plus de 12 500 km des Tonga (elles-mêmes localisées dans le Pacifique), les stations sismiques de l’OVPF (Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise) ont enregistré le passage des ondes liées à cette éruption. Et près d’une semaine plus tard, les particules fines liées à l’éruption du Hunga Tonga ont parcouru l’océan jusqu’à nous, provoquant des ciels aux couleurs flamboyantes à la tombée de la nuit ou baignant l’atmosphère d’une lumière jaunâtre, laquelle n’était pas sans rappeler celle si caractéristique qui précède le passage d’un météore (tempête tropicale, cyclone). Impressionnant, mais bien joli 🙂 //VK (photos © Valérie Koch – Tous droits réservés – Reproduction interdite)

0 Comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.